vendredi 9 décembre 2011

Piloter et mettre en place le changement (Accompagnement du changement 8/10)

Piloter pour ne pas avoir à avancer dans le brouillard...
Faisons le point sur notre voyage au pays du changement
 - nous avons vu comment définir les objectifs d'un changement. A ce stade, le plus important est de bâtir un argumentaire solide sur les raisons qui nécessitent de changer. Le contenu du changement lui même peut n'être que tracé à grandes lignes.
 - ensuite, ces objectifs du changement sont communiqués et discutés au sein de l'entité concernée: c'est la phase de mobilisation. Durant cette phase le but est de faire comprendre la nécessité de changer et de faire adhérer à cette idée un maximum des parties prenantes au changement. A la fin de cette mobilisation, les objectifs sont finalisés et certains aspects du contenu du changement peuvent avoir été mieux définis ou détaillés. En général cependant, la définition détaillée du contenu du changement reste en grande partie à faire.
 - En parallèle nous avons vu quelles structures pouvaient être mises en place pour organiser et accompagner efficacement le changement, et en particulier les rôles du comité de pilotage, de l'équipe d'accompagnement et des équipes de compétences mises en place sur chacun des grands domaines du changement.
Le présent billet
 - propose recommandations, guides et outil utiles pour définir et mettre en place le changement tel que défini par les objectifs
 - recense les activités requises pour un pilotage efficace de la mise en place du changement

dimanche 20 novembre 2011

Accompagner le changement, un cas concret: première installation du progiciel SAP (Accompagnemement du changement 7bis/10)

Parmi tout ce que j'ai écrit pour ce blog, une série de 4 billets décrivait un cas concret de changement et de méthodes d'accompagnement du changement. J'ai relu ces billets et ai réalisé qu'ils constitueraient une excellente introduction pour les billets à venir qui compléteront notre série sur l'accompagnement du changement. Le changement présenté était massif puisque il s'agissait de former 1400 utilisateurs à l'utilisation du progiciel SAP installé pour la première fois et que cela impliquait pour les utilisateurs un changement d'outils informatique et de processus de travail. Suivez-moi!

samedi 5 novembre 2011

Organiser l'accompagnement du Changement (Accompagnement du Changement 7/10)

Le camion en bois de Kernave...pour piloter le changement?
et de plus, il fonctionne vraiment et transporte une quinzaine de passagers
Dans les chapitres précédents, nous avons vu comment définir des objectifs de changement efficaces, comment identifier les risques et mobiliser l'organisation et les personnes afin qu'ils soient préparés à devenir acteurs de la mise en place. Nous avons même évoqué les attitudes et comportements favorables à l'accompagnement du changement et donné quelques pistes permettant de libérer du temps pour le consacrer à la mise en oeuvre du changement.

Un changement, comme toute activité, ne peut être mis en oeuvre effectivement que si une structure adéquate est organisée (le camion en bois), les responsabilités sont définies (un conducteur, des passagers), les personnes compétentes sont nommées pour tenir les divers rôles et responsabilités (Qui sera conducteur? qui seront les passagers? qui prendra la photo?) et s'il y a un  "accompagnateur" pour identifier le chemin à prendre pour atteindre le but du voyage et indiquer la route pour éviter de se perdre. C'est ce qui est communément appelé "Organiser" et "Piloter" la mise en place du changement. Le billet d'aujourd'hui traitera de la partie "Organiser et structurer" et le billet suivant de la partie "Piloter".

mardi 25 octobre 2011

Se risquer à changer et réduire les risques du changement (addendum à série accompagnement du changement 6bis/10)

Affiches utilisées anciennement dans un kolkhoze en Lituanie
dans le cadre de la prévention des risques au travail
Dans les six premiers articles de cette série sur le changement, j'ai évoqué une ou deux fois les risques encourus lors de la définition et mise en place du changement. Cependant je m'aperçois que je n'ai pas accordé à cette notion de risques la place centrale qu'elle mérite. Je me propose donc dans ce billet de tenter de faire l'inventaire des risques génériques liés à l'accompagnement du changement. Toutes les actions faites ou à faire lors de la définition et mise en place d'un changement - et qui sont détaillées dans cette série de billet- n'apparaissent alors que comme les actions "suffisantes et nécessaires" pour maîtriser les risques et éviter que ceux ci ne se matérialisent. Cette approche par les risques est très productive puisque qu'elle permet:
  • de vérifier la cohérence entre risques et contrôles/actions et se donner ainsi les meilleure chances d'atteindre les objectifs du changement (Voir sur ce sujet le billet sur le lien entre risques et objectifs)
  • d'identifier les contrôles supplémentaires éventuels nécessaire pour mieux maîtriser et limiter l'impact d'un risque significatif (Voir à ce sujet le billet sur le lien entre risques et contrôles)
  • de repérer les actions qui ne correspondent pas à la maîtrise d'un risque significatif et qui n'ont pas besoin d'être planifiées et réalisées (Voir à ce sujet le billet sur le lien entre maîtrise des risques et simplification)
Voici donc ma tentative d'inventaire des risques génériques liés à l'accompagnement du changement. Il va de soi que les risques spécifiques qui peuvent être liés au contenu même du changement ne seront pas couverts par cet inventaire et devront faire l'objet d'une analyse et traitement au cas par cas. Suivez le guide!  

jeudi 20 octobre 2011

Démarrer efficacement le changement: mobiliser (Accompagnement du changement 6/10)



Mobiliser l'organisation et les personnes pour les inciter
à escalader les marches du changement et à atteindre les objectifs 
Nous arrivons au sixième billet de notre série sur l'accompagnement du changement. Dans les billets précédents nous avons abordé les préalables à la mise en place du changement:
Tous ces préalables sont critiques pour la mise en place du changement et vont conditionner sa facilité et efficience de mise en oeuvre. Le présent billet va traiter de la première étape opérationnelle: mobiliser l'organisation et les personnes pour les préparer à participer et à s'impliquer dans la mise en place et devenir acteurs du changement. 

jeudi 29 septembre 2011

Le "bien être" et "bien faire" pour un changement efficace (Accompagnement du changement 5/10)

Les habitudes changent!
Mariage à Kernave, Lituanie, dans un pays qui il y a
20 ans encore faisait partie de l'URSS sous un régime soviétique 
Chaque changement est différent. Pour être "accompagné" efficacement il faut donc personnaliser et rendre spécifiques les méthodes et outils mis en oeuvre. Et, évidemment, seules les équipes en charge d'un changement particulier pourront définir et mettre en oeuvre les méthodes et outils les plus adaptées à l'accompagnement de ce changement particulier. Nous sommes donc face à un paradoxe apparent car comment continuer à écrire des billets sur l'accompagnement du changement si chaque situation est particulière et exige des méthodes particulières? Heureusement il y a des invariants liés aux comportements et interfaces avec toutes les parties prenantes qui restent vrais dans toute situation de changement. C'est de ces invariants dont je vais vous entretenir dans le billet d'aujourd'hui.

mardi 13 septembre 2011

De quoi penser et devenir plus efficace, efficient et productif

Je ne suis pas disponible les 2 prochaines semaines et n'écrirais donc pas de nouveaux billets. Je vous invite à consulter les 4 premiers billets sur l'accompagnement du changement ainsi que les billets précédents consacrés aux lois de Murphy, Gestion des risques, sérendipité, efficacité personnelle, clients et parties prenantes, analyse fonctionnelle et objectifs, complexe et compliqué, amélioration continue et gestion des risques dont les liens sont donnés ci après



mercredi 7 septembre 2011

Efficaces, les objectifs du changement ! (Accompagnement du changement 4/10)

A Natchez sur le Mississipi...
Une fois que je pensais avoir terminé mon billet sur les objectifs d'un changement, je l'ai publié...et plus tard je me suis dit que j'avais oublié de citer beaucoup d'éléments importants pour l'établissement des objectifs d'un changement. La qualité des objectifs conditionne la facilité de mise en oeuvre du changement et le succès de sa mise en place. J'ai donc décidé de consacrer le présent billet à combler ces oublis.  Le présent billet va donc présenter quelques uns des éléments que je pense critiques dans l'élaboration d'objectifs d'un changement.

jeudi 1 septembre 2011

Pourquoi changer et changer pour quels objectifs? (Accompagnement du changement 3/10)

Dans le port D'Oslo ou de Bergen (J'ai la mémoire qui flanche etc.)
"Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose... Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer." (Antoine de Saint-Exupéry).

Je suis tombé par hasard sur cette citation et je pense qu'elle illustre mieux que je ne pourrai jamais le faire avec mes mots ce que doit représenter et contenir la "vision" (Les objectifs) d'un changement. Pour des raisons que j'explicite dans le post-scriptum #2, je n'utilise pas le mot "vision" pour définir la première étape d'un changement mais je parle d'objectifs du changement. La première étape d'un changement consiste à définir les objectifs (La vision) du changement.

lundi 29 août 2011

Conduite de projet ou accompagnement du changement? (Accompagnement du changement 2/10)

Conduisent-ils un projet ? Accompagnent-ils un changement?
Notre billet d'aujourd'hui se focalise sur les définitions de projets, changements, conduite de projet et l'accompagnement du changement. Il est toujours important de s'entendre sur les termes avant de vouloir en parler et c'est d'autant plus vital dans le domaine de la gestion de projet et de l'accompagnement du changement que ces deux notions sont imbriquées et concomitantes. On peut difficilement concevoir un accompagnement du changement qui ne ferait pas appel aux méthodes et outils de conduite de projet et beaucoup de projets incluent, à divers degrés, des changements qui doivent être accompagnés. 

jeudi 25 août 2011

Changer à la recherche du temps perdu (Accompagnement du changement 1/10)

A la source du temps...(Horloge de Greenwich)
Depuis quelques semaines je m'intéresse fortement au domaine de la conduite du changement, et à cette occasion j'ai redécouvert un livre que j'avais reçu il y a une quinzaine d'années lors d'une formation organisée au sein de mon ancienne Entreprise "La cinquième discipline" de Peter Senge. Cet ouvrage est consacrée à "L'art et la manière des organisations qui apprennent" donc aux conditions qui doivent être encouragées au sein d'une collectivité pour qu'elle devienne une de ces "fameuses organisations apprenantes". S'il y a un domaine qui implique un changement profond du fonctionnement d'une collectivité c'est bien celui ci. En conséquence je me suis procuré récemment l'ouvrage "The dance of Change" par Peter Senge & al. , une des "séquelles" de "La cinquième discipline" qui traite des divers obstacles (Challenges) qui apparaissent  souvent lors de la conduite d'un tel tel profond changement au sein d'une collectivité.

mardi 26 juillet 2011

S'appuyer sur la diversité pour un travail d'équipe efficace et efficient

Adopter une diversité de points de vue pour prendre de meilleures
décisions...et éviter les échecs!
Dans un des récents numéros du "Journal du Net - Économie et Management" j'ai parcouru un article sur la constitution d'une équipe idéale (Équipe idéale). L'auteur y décrit en 10 profils type de personnes, un "petit tour d'horizon des profils qui feront la richesse de votre équipe" : le bras droit, le technophile, etc.

Même si j'ai quelques réserves sur la pertinence de certains de ces profils, je suis d'accord avec l'esprit de cet article. S'appuyer sur la diversité des personnes permet de mieux travailler en groupe, d'être plus efficace pour le travail d'équipe et d'aboutir à de meilleures solutions. Ce billet recense trois domaines où la diversité peut ainsi être utilisée au mieux.

mercredi 13 juillet 2011

Se concentrer sur ses objectifs (Simplifier sans risques 3/3)


Viser l'objectif, ne pas prendre de chemins de traverse
mais contrôler les risques
Ce billet est le troisième de notre série "Simplifier sans risques" et fait suite aux deux précédents Manager les risques et Réduire les risques pour atteindre les objectifs. Il traite:
  • des liens entre les objectifs d'une entreprise ou collectivité et les activités requises pour les atteindre
  • du rôle de l'audit comme moyen de vérifier la maîtrise des risques et comme levier de simplification. 

mardi 5 juillet 2011

Brulons nos vaisseaux pour nous aider à progresser

Connaissez-vous l'expression "brûler ses vaisseaux"? Elle signifie se couper toute possibilité de repli, de recul et être condamné à aller de l'avant.
Cette expression ne fait que nous rappeler ce qu'a fait le "conquistador" Cortez lorsque au début du 16ème siècle il a débarqué en Amérique centrale venant de Cuba qui avait été découvert et occupé depuis quelques dizaines d'années.
Avec à peu près 1000 hommes, il faisait face à une entière civilisation forte de plusieurs millions d'hommes. On peut imaginer que le moral des troupes ne devait pas être toujours au beau fixe et que Cortez avait quelques difficultés à persuader ses troupes d'abandonner la sécurité du rivage et la proximité des bateaux pour s'enfoncer dans les terres.
Cortez a alors fait mettre le feu à toute sa flotte (sauf 1 vaisseau pour être exact). Privé de la sûreté d'une position de repli, lui et ses hommes n'avaient plus d'autres possibilités que de foncer en avant.
On peut regretter la disparition de la civilisation Aztèque qui en a résulté mais du point de vue de Cortez, en brûlant ses vaisseaux, il s'était mis dans une position où il n'avait pas d'autres choix que de progresser et de réussir.

Dans le cadre de notre vie professionnelle nous pouvons constater des phénomènes similaires. quand les circonstances nous mettent dans une position où il n'y a plus le choix, nous réussissons en général ce qui dans des circonstances ordinaires semblait impossible à réaliser.

mercredi 22 juin 2011

Soyez efficace, efficient, serviable et positif. Challengez le besoin avant de dire OUI (2/2)

Ai-je vraiment compris que le besoin de mon client était un déjeuner
pour les passagers de 2 voitures?
Dans mon précédent billet, Soyez efficace, efficient, serviables et positif. Dîtes NON, nous avons évoqué la parabole du brave quincaillier qui se mordait les doigts d'avoir accepté sans réfléchir la demande de son client, le Maire, et qui ne retrouvait la sérénité qu'après avoir décidé de changer d'attitude. Le présent billet va tirer les enseignements de cette parabole et illustrer comment certains d'entre eux peuvent être appliquées pour un management efficace et efficient.

lundi 6 juin 2011

Soyez efficace, efficient, serviable et positif. Dites NON! (1/2)

La mare aux Nénuphars dans le jardin de Monet
Serait-il aussi connu aujourd'hui s'il avait toujours dit OUI?
Aujourd'hui, je surfe sur l'actualité.
Avez vous vu la publicité pour la DS4 de Citroen? publicite-citroen-ds4. Quand je l'ai vu, je n'ai pu m'empêcher de penser à un des billets que je souhaitais écrire en 2011, et qui faisait partie de la liste donnée dans mon billet menu gourmand pour 2011: "Dire Non pour être positif".
Quand nous sommes sollicités dans notre vie professionnelle, qu'on nous demande un travail ou un service, j'ai constaté que le premier réflexe de la plupart d'entre nous est d'accepter immédiatement. Nous sommes conditionnés à dire oui. Nous ne voulons pas donner l'image de quelqu'un qui ne coopère pas, qui ne participe pas à la collectivité. Nous voulons donner une image positive à nos clients, nos collègues, nos chefs, etc.
Eh, bien je suis convaincu que nous avons tort! Le bon réflexe c'est de dire NON! C'est bon pour notre efficacité et aussi surprenant que cela peut paraître c'est en général bon pour nos clients, nos collègues, nos chefs, etc. et ne peut qu'améliorer l'opinion qu'ils ont de nous et de notre travail.
Enfin, j'exagère un peu...il ne s'agit pas de dire complètement et vraiment NON mais, si vous voulez en savoir plus, suivez le guide.

dimanche 5 juin 2011

Je suis optimiste mais, pour limiter les risques, je me soigne



Tout va bien se passer...mais pourquoi ne pas vérifier
quant même que les câbles ont été inspectés et leur intégrité vérifiée?
  Le début de ce billet, faisant référence à un article de Time Magazine sur la science de l'optimisme, est extrait du billet De l'optimisme et de la vitesse au volant  de mon blog dédié à "la recherche d'un monde plus harmonieux" Ce monde où nous vivons. La suite du billet traite bien sûr d'organisation et de management et est consacré - encore? , mais c'est le coeur d'une gestion efficace - à la maîtrise des risques et à la Loi de Murphy.

mardi 10 mai 2011

Traitez le comme un projet...pour gagner en efficacité


Un mariage en grandes pompes! A-t-il été traité comme un projet?
 Dans l'entreprise où je travaillais je me suis longtemps occupé de conduite de projets et de gestion du changement. Dans ce contexte nous coordonnions plus de 30 nouvelles initiatives par an  de nature et d'importance diverses pour un ensemble industriel d'environ 1500 salariés et 1000 sous traitants.
Le département Engineering traitait tous les projets de modification ou de nouvelles unités (Les projets "hard" qui impliquaient de nouveaux équipements pétrochimiques). Les initiatives dont nous nous occupions étaient toutes les autres, les projets "soft" qui agissaient sur l'organisation, les méthodes de travail, les processus, les nouvelles compétences technologiques, les systèmes d'information, etc. Quand une des initiatives ne progressait pas comme souhaité et que nous analysions les causes de ce dysfonctionnement, nous avons très souvent identifié que nous n'avions pas traité cette initiative comme un projet. On pourrait penser que dans un département consacré à la conduite de projets et gestion du changement, nous étions suffisamment sensibilisé pour "traiter comme un projet" toutes les initiatives.
Eh bien non, certaines passaient "au travers" et nous nous apercevions que nous les avions traité "en amateur", essayant "juste" de faire le travail et toujours le fameux grain de sable dans les rouages apparaissait (et de temps en temps il s'agissait plus d'un énorme rocher que d'un grain de sable). Et nous n'avions pas vu ce grain de sable (ou ce rocher) et comme par miracle quand nous avions prononcé la phrase magique "Traitons le comme un projet" et que nous agissions en conséquence, les rouages se remettaient à fonctionner correctement et l'initiative reprenait sa progression souhaitée.
Le présent billet va éclairer ce qu'il faut comprendre par projet et fera l'inventaire des divers éléments que comprend le "fameux" traitement de projet.
Suivez moi et vous aussi, vous aurez le pouvoir de "traiter comme un projet".

lundi 2 mai 2011

S'organiser pour être plus productif (Pour ne plus jouer à "Autant en emporte le temps!"


A la manière japonaise, un coin de mon jardin après re-engineering!
 Fidèle lecteur, ne perdez pas patience: la phase intense du re-engineering de mon jardin est en cours d'achèvement et bientôt j'aurai plus de temps à consacrer à ce blog et pourrai reprendre une fréquence normale de parution des billets. Il y a quelques mois j'avais publié un court billet Plus efficace en deux minutes dans lequel je citais David Allen. Je suis retombé hier sur l'article being more productive dans la Harvard Business Review où il parle d'un de ses conseils favoris pour gagner en productivité: "faire des listes". Une fois encore, je suis en accord avec lui car moi aussi je suis un fervent adepte de "faire des listes". Suivez moi pour une visite guidée sur le pourquoi et le comment de "faire des listes" qui vous aideront à booster votre productivité

lundi 28 mars 2011

Y-a-t'il des risques inacceptables?

Est-il acceptable de ne pas assurer ma maison?
Comme le temps passe! C'est la bonne saison pour effectuer des plantations et comme je suis en plein "reengineering" de mon jardin, je n'ai point écrit depuis quelque temps. Et je ne parle même pas de la difficulté à taper sur un clavier d'ordinateur avec des mains calleuses !

Je voudrais rebondir sur l'actualité et évoquer la notion de risque "inacceptable". Notre prochain billet traitera plus spécifiquement du lien entre actions de simplification et gestion des risques.

vendredi 11 mars 2011

Simplifier ou simplifier? Oui mais pour qui?

Peut-on simplifier? (Vu à Natchez, Mississipi)
Je reviens à mon billet du 5 Janvier ,une ribambelle de méthodes de management, dans lequel je "découvrais" que la solution à l'un de mes problèmes consistait à simplifier. Dans le cas cité, simplifier consistait à appliquer la règle des "80/20", à déléguer une partie des tâches, à automatiser certains processus et à préciser les "Règles du jeu". Il y a diverses manières de simplifier nos processus, organisations et méthodes de travail mais il est prudent avant de les mettre en oeuvre d'évaluer l'impact sur toutes les parties prenantes. Si on n'y prend garde on peut en effet aboutir à une complication des tâches d'autres personnes en voulant simplifier le travail de certains et aboutir au final à une baisse d'efficacité ou d'efficience pour la collectivité, ce qui en général n'était pas l'effet souhaité. Pour en savoir plus, suivez moi!

Réduire les risques pour atteindre les objectifs (Simplifier sans risques 2/3)


Les Canadairs à l'assaut du feu...
 Dans le précédent billet (Simplifier sans risques) nous avons tenté de définir ce qu'étaient les risques pour une Entreprise et comment les risques ne pouvaient être définis que par rapport aux objectifs que cette Entreprise souhaitait atteindre. D'après notre définition les risques sont les évènements qui, s'il se matérialisent, ont un effet négatif sur l'atteinte des objectifs. Pour réduire la probabilité pour cet évènement de se produire et donc d'avoir un impact significatif sur l'atteinte des objectifs, une Entreprise peut mettre en place des moyens de contrôles qui peuvent réduire la probabilité pour cet évènement "redouté" d'arriver ou s'il arrive de limiter l'impact. Savoir quand mettre en place ces moyens de contrôles et donner quelques guides sur les moyens de contrôles adéquats constitue l'objet de ce billet.

vendredi 4 mars 2011

Manager les risques pour atteindre les objectifs (Simplifier "sans risques" 1/3)

Les risques d'incendie, on essaye de les prévenir
mais on prévoit aussi les moyens pour réduire leur impact
Dans la vie courante, nous entendons souvent parler de risques et de moyens de réduire ou d'éviter les risques (Réduire les risques d'accident de circulation, réduire les risques d'incendie, réduire les risques financiers, réduire les risques d'attraper une maladie, etc...). Et dans la vie courante chacun comprend ce que cela veut dire et quelles sont les possibilités d'action : par exemple rendre plus sûres les voitures et faire appliquer le code de la route, sensibiliser sur les moyens de chauffage et faire installer des détecteurs incendie, mettre ses économies sur un livret A plutôt que dans un plan à la Madoff, se faire vacciner et demander des analyses pour détection précoce des maladies, etc..
Survolant les divers billets de ce blog, je m'aperçois que j'ai souvent abordé la gestion des risques en Entreprise mais sans jamais vraiment définir ce que sont les "risques" pour une Entreprise. Le présent billet et les deux suivants vont tenter de combler ce manque, montrer le lien entre gestion des risques et atteinte des objectifs et vont illustrer comment une approche par les risques peut nous aider à simplifier "sans risques". Un billet suivant détaillera le lien qui peut être fait entre la loi de Murphy (loi dite de la tartine beurrée) et la gestion des risques.

dimanche 6 février 2011

Le temps d'une pause...au coin du feu

Cette semaine, à partir du 6 février, j'ai d'autres occupations et ne pourrais pas publier de nouveaux articles mais nous reprendrons bientôt le cours de notre programme pour 2011

Que la force soit avec vous! Ciao, Bonsoir

jeudi 3 février 2011

Efficace et efficient pour apprendre (3/3)

Apprendre en faisant!
Peut-on tout apprendre par "essai et erreur"? Comment faire pour que l'expérience acquise par quelqu'un soit connue et utilisée par quelqu'un d'autre? Ce billet n'a pas la prétention d'apporter des réponses toutes faites sur ces sujets d'une grande complexité car dépendant beaucoup de la psychologie de l'être humain.  L'objet est surtout d'attirer l'attention sur quelques difficultés que j'ai pu constater sur l'apprentissage et la formation en milieu professionnel.

samedi 29 janvier 2011

Une entreprise qui tourne carrément rond

Une autre approche du travail ...et cela fonctionne (En Malaisie)
Aujourd'hui, je vais me faire plaisir en vous parlant d'un sujet qui m'a beaucoup inspiré. La 3 ème partie de apprendre de nos erreurs arrivera dans le prochain billet.
Il y a une dizaine d'années, j'ai participé à une université d'été d'une semaine organisée en région parisienne par une association Européenne de la Qualité et qui était dédiée au changement et à la conduite du changement. Quand on va à ce type de réunion, on sait à quoi s'attendre : des présentations   intéressantes, des discussions animées, des rencontres avec des personnes d'origine et d'expériences  diverses...et quinze jours plus tard, en général, on a tout oublié. Cette université d'été fut sans doute différente puisque j'y ai fait des rencontres avec des personnes et des sujets desquels j'ai beaucoup appris et qui se sont avérés très utiles et très profitable dans ma vie professionnelle ensuite.
  • ma rencontre avec deux chefs d'entreprise "extraordinaires", un Français et un Danois, et leurs principes de management.
  • une initiation aux systèmes complexes illustré par les 3 principes simples qu'appliquent les oiseaux pour arriver à voler suivant ces magnifiques formations en V.
  • le principe de l'audit d'émerveillement tel que décrit par un consultant
  • mon initiation à la méditation par un participant qui dans la vie civile assurait des cours "Fusions / acquisitions" à l'INSEAD!

mardi 25 janvier 2011

Efficace et efficient? Peut mieux faire! (2/3)


Analyser les incidents et les erreurs pour améliorer
(Vu sur une plage de Durban, Afrique du Sud)
Notre précédent billet décrivait  comment on pouvait apprendre en faisant mais a aussi montré les limites que cette méthode "de devenir forgeron en forgeant" pouvait comporter. Le présent billet explique comment nos méthodes peuvent  progresser non seulement en apprenant des incidents et erreurs mais aussi en cherchant des améliorations même quand nous jugeons que nous avons réussi ce que nous avons entrepris.

jeudi 20 janvier 2011

Efficacité et efficience de nos échecs et erreurs (1/3)


Apprendre en faisant aux alentours d'Oslo

Quelle doit être notre réaction quand nous échouons ou faisons une erreur ? Faut-il se désespérer et regretter ? Devons nous nous assurer que nous connaissons tout sur un sujet avant de l'aborder afin d'éviter les erreurs ?
Des éléments de réponse dans ce billet et les deux suivants (Je commence à parler comme au Journal télévisé: avez vous noté que quand ils présentent un sujet avant de montrer le reportage il disent souvent "des éléments de réponse avec...")  

mardi 18 janvier 2011

Une horde de méthodes de management (4/4)

Contrôler et tenir à distance les risques
Ce billet clôt une série de 4 sur un cas réel de formation de 1400 utilisateurs à l'occasion de la mise en place d'un système informatique SAP (Description du cas). Le billet précédent a décrit les méthodes de management déployées lors de la réalisation des diverses activités nécessaires à cette formation (Billet précédent). Ce billet explique comment ont été traités les deux principaux risques identifiés comme pouvant  impacter le calendrier et l'efficacité de cette formation.

Écoutez, Écoutez, brave gens, la belle histoire du preux chevalier "Management" qui a combattu et vaincu l'hydre des risques et son cortège de désespoir et "ratés dans le moteur".

dimanche 9 janvier 2011

Menu gourmand pour 2011

Je me régale d'avance ! (Lors d'un audit au Danemark)
C'est le début de l'année, le temps des bilans de ce qui a été fait en 2010 et de la réflexion sur ce que nous souhaitons entreprendre pour 2011.  Ayant constaté en 2010 la difficulté que j'avais parfois à trouver des sujets pour mes blogs, j'ai pris l'habitude depuis environ un mois d'être à l'affût de tout ce qui pouvait constituer un bon sujet pour 2011 et de le noter "sur un petit carnet". Amis lecteurs, voici quelques uns des sujets que votre blog favori vous proposera en 2011.

mercredi 5 janvier 2011

Une ribambelle de méthodes de management (3/4)

Arrangement naturel ou soigneusement managé?
Nous voici en 2011! Je vous souhaite de ne pas avoir pris trop de "bonnes" résolutions que vous n'avez pas vraiment la volonté de faire ou que vous ne tiendrez pas. A ce sujet je vous renvoie aux billets sur la différence entre travail  et  activités.

Ce billet est le troisième d'une série de 4 et est la suite de un feu d'artifice et une symphonie de méthodes de management.

Pour trouver les formateurs et organiser les formations nous avons du combiner des simplifications, de la délégation de tâches et la mise en place de méthodes innovatrices ou inhabituelles. C'est ce dont nous allons parler dans ce billet. Le prochain billet abordera la gestion des risques spécifiques.