mercredi 29 août 2012

Innovation: plus efficace, moins cher, meilleur service client, meilleures conditions de travail...pourquoi on n'y a pas pensé avant?

Une vue de V** en Bourgogne
Je passe souvent quelques semaines de vacances à P**, un "gros" village à quelques kilomètres de Dijon. Il y a quelques années s'est installé dans le village voisin V** un nouveau supermarché, faisant partie de la chaîne C** qui commença à faire concurrence au supermarché déjà présent dans le village de mes vacances. Concurrence si vive que quelques années plus tard seul le "nouveau" supermarché est florissant. Celui qui "a toujours" été là, vient de changer de propriétaire et va sans doute fermer.

La première fois que je suis allé dans le nouveau supermarché, j'ai été surpris car il n'y avait pas de caisses avec des tapis roulants sur lesquels déposer les articles. Les personnes à la caisse étaient debout, réceptionnaient les chariots et, après l'avoir scanné, transvasaient chaque article dans un autre chariot en attente. Au total une seule manipulation de chaque article par le personnel de caisse.

Cette année, j'ai récupéré un feuillet dans lequel ils expliquent leur philosophie pour le passage en caisse.

Je vous propose de reproduire le contenu de ce feuillet, puis de commenter les points saillants de ce qui me semble participer d'une organisation innovante, focalisée sur le client, plus efficace et procurant sans doute un environnement de travail plus agréable pour les salariés

dimanche 19 août 2012

Créativité, innovation, optimisation et décision: du bon usage de la diversité et du collectif. (2/2)



Un coin de fraîcheur et de sérénité
propice à la créativité et génération d'idées
 Je rentre de 3 semaines de vacances. A la recherche d'idées, je parcours les billets déjà publiés. Et je réalise que j'ai oublié d'écrire un billet que je vous avais promis sous une semaine et qui faisait suite à un article publié en avril! Je corrige donc immédiatement cet oubli.
Ce billet est le second de deux consacrés au "bon usage de la diversité et du collectif". Le premier billet s'est surtout intéressé aux caractéristiques que devaient avoir un groupe d'individus (une "foule") pour pouvoir prendre collectivement des décisions "sages et sensées".
Une des conclusions du premier billet était que la sagesse des foules, très efficace pour les problèmes d'optimisation, ne donne pas de bons résultats pour les problèmes qui demandent de la créativité et de l'innovation.
Le présent billet examine comment ce constat s'accorde avec le fait que beaucoup de méthodes de créativité sont des méthodes collectives.